Flash infos
  • L’Eléphant Déchaîné est un bi-hebdomadaire satirique indépendant paraissant en Côte d’Ivoire les mardi et vendredi
Accueil / Non classé / De la Maca, ils font souscrire des gens

De la Maca, ils font souscrire des gens

Des souscripteurs de « AAC » (Afrique au Champ), située au Rond point Ado à la 9è tranche,  n’ont pas souhaité dire le moindre mot à « L’Eléphant », convaincus qu’il ne peut soutenir que la thèse du gouvernement. Cette structure a été créée le 5 octobre 2016 avec pour objet: « Création de plantations agricoles; achats et vente de produits vivriers; élevage; divers. » Son fondateur , également fondateur de « Vivriers Pour Tous » situé à Yopougon non loin des Sapeurs Pompiers, terminus du Bus 85, s’appelle Kekemo Kekemo Hermann. Avec « Vivriers pour Tous », il promettait jusqu’à dix millions de FCFA à ses souscripteurs, une escroquerie qui l’a conduit en prison où il se trouve depuis, dans l’attente de son prpcès. Sauf qu’avant d’être arrêté, il avait créé « Afrique au Champ » à la tête de laquelle il avait nommée une jeune dame titulaire d’un Master, nommée Tranan. Alors qu’il est en prison, il fait tourner à plein régime, « Afrique au Champ ». Au point où les montants des souscriptions atteignent rapidement 150 millions de FCFA, en moins de deux mois.   A la gérante, il faut croire qu’il séjourne au Burkina Faso pour négocier des conventions dans le cadre de l’expansion des activités de « Afrique au Champ ».  Et, ce séjour coûte cher. Après avoir prié la gérante de retirer et de garder dans la caisse au bureau la somme de 7 millions de FCFA pour faire tourner la boutique, il envoie quasiment chaque jour, sa compagne récupérer de l’argent qui devrait lui être prétendument expédié au Burkina. Le rythme de ses demandes d’argent est si pimenté que la gérante prend peur et lui envoie un email dans lequel elle l’informe qu’à ce rythme, il ne resterait plus un rond à la banque quand viendra le paiement des premiers « RSI ». Mais Kekemo Kekemo n’est pas homme à se laisser dicter sa conduite par quelqu’un à qui il a offert du travail. Il continue à envoyer sa compagne au siège de « Afrique au Champ » tant et si bien qu’à ce jour, sur les 150 millions récoltés, il ne reste plus que 7,9 millions sur les trois comptes bancaires. Sorti de prison pour s’expliquer sur cet autre exploit, Kekemo Kekemo Hermann, selon les informations de « L’Eléphant », est passé rapidement à table devant le parquet. « C’est mon petit business, je prends pour me débrouiller… » Aurait-il déclaré. Transmis aux souscripteurs de « Afrique au Champ ».

Histoire de chercher à comprendre ce qui a bien pu motiver les souscripteurs de « Afrique au Champ », « L’Eléphant » a passé quelques minutes sur son site internet et est tombé sur une photo qui a du convaincre plus d’un. Cette photo (voir image), est censée témoigner de la signature d’un « contrat avec Ivoire Hydroponie, entreprise chargée de l’installation des plantations hors sol… » Sur le site de « Ivoire Hydroponie », il n’y a aucune adresse physique, aucun contact téléphonique, aucune trace d’une quelconque activité menée en Côte d’Ivoire. Mais cela est sans doute suffisant pour convaincre des souscripteurs de la réalité des gains qui leur ont été promis depuis la « Maca »?

« Qui sème…récolte », tel est le slogan de « Afrique au Champ ». Il n’y a rien à ajouter. C’est un merveilleux slogan! 

ASSALE TIEMOKO.

A propos Antoine ASSALE

2 Commentés

  1. Malheureusement, M. ASSALE, les ivoiriens sont devenus si accrocs à l’argent facile et en vitesse que leur rappeler le simple bon sens ne change rien à leurs illusions.

  2. M. Assalé, je t’admire avec passion. Rien que pour ton travail. Sois et demeure tout courageux. Metci a toi mon franc tireur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *