Flash infos
  • L’Eléphant Déchaîné est un bi-hebdomadaire satirique indépendant paraissant en Côte d’Ivoire les mardi et vendredi
Accueil / Accueil / Côte d’Ivoire/ Chute du cours du Cacao- Un alibi qui ne passe pas…

Côte d’Ivoire/ Chute du cours du Cacao- Un alibi qui ne passe pas…

Le candidat à l’élection présidentielle, devenu président de la République, débordant d’idées lors de la campagne présidentielle de 2010 au point de promettre à la Côte d’Ivoire et aux Ivoiriens des solutions pour l’amélioration des conditions de vie de ses concitoyens est-il à bout de souffle ? Nul ne le sait.

Cependant, « ADO la solution », comme ses militants et sympathisants affectionnent l’appeler a du mal à tenir certaines de ses promesses de campagne durant son second mandat. Cette douloureuse information, qui fait tant souffrir le chef de l’Etat, il l’a annoncé lors de la fête du travail, organisée le 1er mai dernier et ressassé lors de sa rencontre clandestine avec le groupuscule de mutins au palais présidentiel. . « En réalité, après avoir connu une période d’embellie, l’économie de notre pays traverse une période difficile marquée par des chocs intérieurs et extérieurs.

Notamment la chute brutale de 40% du prix du cacao sur les marchés internationaux… », a annoncé le président de la République lors de la fête du travail. Dévoilant l’incidence de cette situation sur l’économie nationale, il a ajouté « Cette baisse a conduit le gouvernement à procéder à une réduction du budget d’investissement. Ce qui implique malheureusement moins de construction d’écoles, comme nous l’aurions souhaité, de centres de santé, moins de localités qui seraient électrifiées immédiatement, moins de fourniture en eau potable, le programme d’électrification de villages de plus de 500 habitants qui devrait être achevé fin 2017 sera sans doute reporté en 2018.

C’est vous dire toute la peine que je ressens personnellement de ce décalage en raison de la chute brutale du prix du cacao. » Face aux soldats mutins, il est encore revenu sur la baisse du prix du cacao à l’international et ses conséquences sur l’économie nationale. « Le prix du cacao à l’international a baissé de plus de 40%…C’est vous dire que ce sont des moments très très difficiles.

Et ceci veut dire que nous serons amenés à retarder des constructions d’école à Korhgo, des centres de santé à Séguela, des centres culturels à Aboisso, à Soubré des écoles et ainsi de suite. A Kong des centres de santé. Et moi, j’ai mal, j’ai mal d’avoir eu à dire à mes concitoyens le 1er mai que l’engagement que j’avais pris, que tous les villages de plus 500 habitants auront de l’électricité à fin 2017 ne pourrait pas être tenu… » Un alibi parfait que les 8400 millionnaires ne font que piétiner depuis de le vendredi dernier.

NOËL KONAN

A propos Casimir KOUADIO

Un commentaire

  1. Cette chute brutale comme on nous le dit se répercutera sur la population combien d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *